Téléchargement ebook gratuit scribdSouvenirs Et Notes Biographiques (Juillet 1881) (Ed.1888) (Litterature) (French Edition) PDF DJVU 2012770614

176


Souvenirs Et Notes Biographiques (Juillet 1881) (Ed.1888) (Litterature) (French Edition)
Livre électronique:

Souvenirs Et Notes Biographiques (Juillet 1881) (Ed.1888) (Litterature) (French Edition)

Prix:29.95$
Mots clés: Foreign language fiction  History criticism  European  Regional cultural  French 
Évaluation:
4.9/5 (Votes: 1961)
Format d'origine:Paperback 474 des pages.
Disponibilité:En stock
Auteur:
Télécharger les formats:epub, pdf, ibooks, lit, odf, azw, mobi, fb2, psd
Langues:
French
ISBN:
2012770614
Prouvé:
21-10-19
La description:
Ce livre historique peut contenir de nombreuses coquilles et du texte manquant. Les acheteurs peuvent généralement télécharger une copie gratuite scannée du livre original (sans les coquilles) auprès de l'éditeur. Non référencé. Non illustré. 1888 edition. Extrait: ... collègues, bibliothécaire de l'Université, habile philologue lui-même, et ami très particulier de M. Cobet. Tout ce qui était renseignement venait de lui. Je n'avais en propre, dans mon article, que la mise en œuvre, et quelques impressions personnelles qui m'étaient restées d'une trop courte visite à M. Cobet. Inutile de dire qu'il n'avait rien su de mon projet, et que j'étais convenu avec son ami de garder le secret sur mes autorités. Qui fut le premier à me faire compliment de l'article? Ce fut Dùbner. Il n'y était pourtant ni nommé ni indiqué même par allusion. Il m'écrivit non pas un billet, mais une longue lettre, grandis epistola, où l'éloge débordait. Je connaissais l'humeur de l'homme. J'en laissai donc beaucoup plus que je n'en pris. Je le vis quelques jours après. Il renchérit sur sa lettre par le commentaire qu'il m'en fit. A l'entendre, il n'y avait pas de remerciements trop forts pour l'éminent service que je venais de rendre à la philologie. Tout en faisant le décompte de ce qu'il y a d'obséquieux dans la civilité allemande, peut-être pouvais-je, sur le témoignage d'un si bon juge, me flatter de n'avoir pas désobligé les philologues. C'est en plein échange de ces compliments et de ces remerciements que l'incident le plus inattendu me fit voir le fond de l'homme. Je présidais une séance de la commission d'examen des livres classiques, et je venais d'y mettre aux voix, avec accompagnement de paroles flatteuses, un excellent rapport de Dùbner. A ce moment, un de nos...

Voir également

Please allow notifications to be able to download files.